Le pétrole sous les 40 USD le baril : excellente nouvelle pour l’économie mondiale

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE | Le pétrole sous les 40 USD le baril : excellente nouvelle pour l’économie mondiale

La décision de l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) de ne pas fixer de quota de production lors de la réunion du 4 décembre a entrainé de nouvelles pressions baissières sur le pétrole qui est maintenant passé sous les 40 USD, niveau qu’il n’avait pas connu depuis fin 2008 début 2009, déclenchant par la même de nouvelles inquiétudes sur la croissance mondiale.

Graphique semaine 49

NOTRE ANALYSE

Une excellente nouvelle pour l’économie mondiale

Le prix très faible du pétrole s’explique avant tout par l’offre surabondante comme le montre le graphique de la semaine. En réalité, selon les données de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), la demande de pétrole croît au rythme le plus élevé depuis 2010.

Le bénéfice de la baisse du prix du pétrole sur 2015 a sans doute été compensé par la réduction des investissements dans le secteur pétrolier mais, par la redistribution de pouvoir d’achat vers les consommateurs qu’elle entraîne, cette baisse du prix du pétrole reste une excellente nouvelle pour l’économie mondiale.

 

 

 

Cet article n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Cet article ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Cet article est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée