Etats-Unis : un marché de l’immobilier déconfiné dans l’euphorie

Graphique de la semaine

Les statistiques du mois d’août montrent une nouvelle hausse des ventes de maisons aux États-Unis. Pour les maisons neuves, la progression est de 4,8% après une hausse de 14,7%, portant le niveau au plus haut depuis 2006. Ce rebond a permis de combler le déficit de ventes lié au confinement. Dans l’ancien, les données sur les ventes sont également bien orientées, avec un rythme annualisé de 6,0 millions de logements vendus, dont 5,4 dans l’habitat individuel. Les données sur les compromis font état d’une poursuite du mouvement, signal renforcé par un indice (1)NAHB au plus haut historique.

Dans ce contexte, le stock de logements à vendre atteint un plus bas historique.

NOTRE ANALYSE

Quel sera l’impact de la crise liée à la Covid-19 sur la demande de logement ? L’expérience du confinement pourrait entrainer un regain d’intérêt pour les maisons individuelles. La diffusion du télétravail pourrait modifier les choix des ménages dans ce sens. En termes de nombre de logements à vendre, cette demande est liée à la démographie, mais les moyens des acheteurs vont évidemment dépendre de l’évolution de leurs revenus, notamment salariaux et donc de l’emploi. Si le chômage reste élevé, les jeunes générations pourraient reporter leur accession à la propriété. En revanche, côté financement, les acheteurs bénéficient des taux de prêts hypothécaires les plus bas des dix dernières années.

Des années de niveau modéré de construction ont entrainé une forte baisse des taux de vacances qui sont au plus bas depuis le début des années 80. La demande de logements va donc probablement rester bien orientée. Reste à savoir si la construction répondra à ce dynamisme, ce qui semble être le cas au vu de la tendance récente des permis, ou si le déséquilibre offre/demande tirera les prix à la hausse.

 

(1) Indice NAHB : indicateur du marché du logement évaluant le niveau relatif des ventes actuelles et futures de logements unifamiliaux

Voir aussi :

Japon : réveil soudain de la masse monétaire

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 28 septembre 2020 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS.


-- PDF --