Parlement européen

Zone euro : des indicateurs de confiance en ordre dispersé

Graphique de la semaine | Zone euro : des indicateurs de confiance en ordre dispersé

Le tassement de l’indice de confiance de la commission européenne sur les derniers mois, qui atteint 103,3 en juin son plus bas niveau depuis l’été 2016, masque en fait des évolutions contrastées entre les différents pans de l’économie. Le secteur manufacturier reste sous pression alors que la confiance dans les secteurs des services et de la construction reste stable, à un niveau particulièrement élevé pour ce dernier secteur.

, Zone euro : des indicateurs de confiance en ordre dispersé

NOTRE ANALYSE

Cette divergence est rassurante par rapport aux deux récessions précédentes : en effet, que ce soit en 2008 ou à partir de la fin 2011, les indicateurs se dégradaient dans l’ensemble des secteurs, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Cela confirme donc le caractère essentiellement manufacturier du ralentissement que nous avons connu, sur fonds de perturbations dans l’automobile et d’inquiétudes sur la guerre commerciale.

Le reflet de cette faiblesse manufacturière au niveau des postes de la demande est à trouver au niveau des stocks. Ceux-ci ont fortement pesé sur la croissance au T4 2018 et au T1 2019 et ils ont sans doute encore pesé au T2. Ceci crée les conditions d’un rebond lorsque les facteurs exogènes qui pèsent actuellement sur le secteur manufacturier s’estomperont.

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 28 juin 2019 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.

Publié par

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée