Trois grands risques brouillent l’horizon – Partie 2 : la Guerre Commerciale

Le durcissement de la politique commerciale américaine a donné lieu à une série d’annonces protectionnistes dont certaines ont été mises en œuvre (graphique 6). Il est possible que les élections de mi-mandat incitent Donald Trump à jouer sur cette corde protectionniste (graphique 7).

 

 

 

 

 

 

Alors que des éléments d’accord semblent avoir été trouvés avec le Mexique et l’Union Européenne, réduisant le risque d’une guerre commerciale généralisée, ceux-ci sont parfois remis en cause. Or, les tensions commerciales avec la Chine restent vives.

Le 17 septembre, Donald Trump a confirmé l’entrée en vigueur de droits de douane sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises supplémentaires, à compter du 24 septembre, et menacé de surtaxer 267 milliards de dollars supplémentaires en cas de contre-mesures, soit le reste des exportations chinoises vers les États-Unis.

Les estimations du FMI en amont du dernier sommet du G20 montrent un impact relativement limité des augmentations de droits de douane en tant que telles.

En revanche, une perte de confiance sur les marchés pourrait entrainer un impact beaucoup plus fort.

Pour lire la suite, cliquez ici
Pour en savoir plus, cliquez ici

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --