Retrouvez Julien-Pierre Nouen sur BFM Business | 24 juillet 2019

Débrief de la séance du mercredi 24 juillet 2019 avec Julien-Pierre Nouen, directeur des études économiques de Lazard Frères Gestion, dans l’émission Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.

 

➡️ https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-club-de-la-bourse-valerie-gastaldy-christian-cambier-julien-pierre-nouen-et-reda-aboutika-2407-1177215.html

 

Cette vidéo n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Elle est remise à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cette vidéo ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Cette vidéo ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement.

Actualités économiques et financières de Juillet 2019 | L’analyse de Julien-Pierre Nouen

Débrief de la séance du mardi 2 juillet 2019 avec Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques chez Lazard Frères Gestion, dans l’émission « Intégrale Bourse » présentée par Stéphane Pedrazzi, sur BFM Business.

 

Cette vidéo n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Elle est remise à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cette vidéo ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Cette vidéo ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement.

Actualités économiques et financières de Juin 2019 | L’analyse de Julien-Pierre Nouen

Débrief de la séance du mardi 4 juin 2019 avec Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques chez Lazard Frères Gestion, dans l’émission « Intégrale Bourse » présentée par Grégoire Favet, sur BFM Business.

 

Cette vidéo n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Elle est remise à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cette vidéo ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Cette vidéo ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement.

Le taux à dix ans allemand à nouveau négatif

Graphique de la semaine | Le taux à dix ans allemand à nouveau négatif

Le 22 mars 2019, le rendement des obligations à dix ans du trésor allemand est redevenu négatif pour la première fois depuis octobre 2016. Le mouvement s’est fait dans la foulée de la publication des estimations avancées pour les indices PMI (1) du mois de mars, qui a vu l’indice composite baisser de 51,9 à 51,3, tout en restant au-dessus de son niveau de janvier. Mais c’est la chute du secteur manufacturier à 47,6 à l’échelle européenne et à 44,7 en Allemagne, les plus bas niveaux depuis 2012-2013, qui a marqué les esprits.

NOTRE ANALYSE

La publication des indices PMI n’a fait qu’amplifier une tendance à l’œuvre depuis plusieurs semaines, notamment du fait du changement de discours des banques centrales. Alors que cet automne, la Fed (2) et la BCE (3) étaient engagées dans la normalisation de leur politique monétaire, les dernières annonces montrent une volonté de faire une pause dans ce mouvement.

A ce jour, le taux réel des obligations allemandes à dix ans est d’environ -1,25%, légèrement supérieur au point bas atteint en avril 2015 alors que le programme d’assouplissement quantitatif de la BCE venait d’être lancé.

Le scénario économique est-il cohérent avec une baisse supplémentaire des taux ? Il faudrait sans doute que les anticipations d’inflation baissent davantage, ce qui semble peu probable dans une économie de la zone euro où les salaires poursuivent leur accélération.

 

(1) L’indice des directeurs d’achat est un indicateur composite de l’activité manufacturière d’un pays. Il est parfois désigné sous le sigle PMI ou avec l’expression « indice PMI » pour l’anglais purchasing managers index.

(2) La Réserve fédérale des États-Unis est la banque centrale des États-Unis.

(3) La Banque centrale européenne est la principale institution monétaire de l’Union européenne.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 22 mars 2019 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.

Zone euro : un impact modéré du stress de marché sur les conditions d’octroi de crédit

Graphique de la semaine | Zone euro : un impact modéré du stress de marché sur les conditions d’octroi de crédit

La BCE interroge tous les trois mois les banques de la zone euro sur leurs pratiques de prêts aux ménages et aux entreprises. Celles-ci doivent préciser si elles ont durci ou assoupli leurs conditions d’octroi de crédit et ce qu’elles envisagent de faire pour les trois prochains mois. D’autres questions leur permettent de préciser les raisons de cette décision et comment ce durcissement se manifeste ou encore d’estimer comment la demande s’est comportée sur les derniers mois.

Selon cette enquête, les banques devraient durcir marginalement leurs conditions d’octroi de crédit au premier trimestre 2019, tant aux ménages qu’aux entreprises.

NOTRE ANALYSE

Le sondage menant à cet indicateur a été réalisé entre le 7 et le 28 décembre, donc en pleine tourmente des marchés financiers tant sur le crédit que sur les actions, et avant le rebond qui a lieu depuis début janvier. Le durcissement, déjà très limité, pourrait donc s’inverser dès le trimestre prochain.

D’autre part, au quatrième trimestre, l’Italie semble avoir été le pays où les banques ont le plus durci leurs conditions d’octroi de crédit, conséquence plus que probable de la hausse des taux en Italie et du fort ralentissement de la croissance qui a précipité le pays dans une récession technique (deux trimestres consécutifs). L’accord trouvé entre la Commission Européenne et le gouvernement italien a permis depuis une détente des spreads qui sont passés de plus de 300 points de base à moins de 250. Une poursuite du mouvement devrait permettre une amélioration de la situation italienne.

Les données mensuelles montrent que les flux nets de crédit continuent de se redresser dans la zone euro. Sur 2018, ceux-ci ont approché les 400 Mds EUR, le plus haut niveau depuis 2009.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 31 janvier 2019 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.

Etats-Unis : les inscriptions hebdomadaires au chômage réinitialisent le compte à rebours vers la prochaine récession

Graphique de la semaine | Etats-Unis : les inscriptions hebdomadaires au chômage réinitialisent le compte à rebours vers la prochaine récession

Le shutdown a entrainé l’interruption de la publication d’un certain nombre de statistiques mais les inscriptions hebdomadaires au chômage continuent de l’être. La semaine du 18 janvier a vu celles-ci atteindre leur plus bas niveau depuis 1969 à 199 000, niveau d’autant plus remarquable que la population active a doublé depuis 50 ans. Ceci aboutit au ratio (cf. graphique) le plus bas depuis 1967, soit quasiment la moitié des précédents points bas observés.

NOTRE ANALYSE

Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont un très bon indicateur du cycle économique et présentent l’avantage d’être un chiffre hebdomadaire. Cet avantage a pour contrepartie une volatilité plus forte que d’autres indicateurs et des perturbations saisonnières. En revanche, le shutdown n’a pas d’impact direct puisque les employés fédéraux relèvent d’un autre programme d’indemnisation chômage.

L’histoire montre que lorsque les inscriptions au chômage commencent à se redresser pour de bon, la récession commence en général entre 9 et 18 mois plus tard. Le fait de passer sous le point bas précédent, atteint fin septembre 2018, est donc particulièrement rassurant.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 25 janvier 2019 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.