Reprise de l’économie : une dynamique plus difficile à quantifier que par le passé

Graphique de la semaine

Après la grande déception du mois d’avril où l’économie américaine avait créé seulement 278 000 emplois alors que le consensus en attendait plus d’un million, le chiffre de mai a été plus proche des anticipations (559 000 créations de postes contre 674 000 attendues).  Dans le contexte totalement inédit que constitue cette reprise sur fond de levée des mesures de restrictions, l’exercice de la prévision économique est beaucoup plus complexe que par le passé. En conséquence, on observe une plus grande dispersion des prévisions.

Le graphique ci-dessous mesure l’écart-type des quelques 80 à 90 prévisions qui constituent chaque mois le consensus Bloomberg pour les créations de postes aux États-Unis. Historiquement, ce chiffre tourne autour de 25 000, c’est-à-dire que les deux tiers des prévisions sont comprises dans un intervalle de plus ou moins 25 000 autour de la moyenne des prévisions. Entre 2009 et 2010, dans le contexte d’incertitudes liées à la récession et à l’ampleur de la reprise, cette mesure était montée à 50 000. Les chiffres du printemps 2020, où les variations se chiffraient en millions, sont évidemment exceptionnels. On constate aujourd’hui la persistance d’une forte incertitude, caractérisée par une grande dispersion des prévisions : l’écart-type sur les deux trois derniers mois était supérieur à 150 000, près de six fois la valeur normale.

NOTRE ANALYSE

Cette plus grande incertitude reflète le caractère inédit de ce qui est en train de se passer. L’interprétation classique des indicateurs a sans doute perdu de son efficacité. Dans ce contexte, les données économiques peuvent nettement surprendre à la hausse comme à la baisse sur un mois, sans pour autant remettre en question le scénario central. Ceci montre également qu’il sera probablement difficile d’anticiper avec certitude l’ampleur du regain de croissance à l’œuvre. Dans ce contexte, il faudra faire preuve d’une plus grande prudence dans l’art délicat des prévisions et de pragmatisme dans la gestion des portefeuilles.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 10 juin 2021 et est susceptible de changer

Voir aussi : https://lazardfreresgestion-tribune.fr/ou-en-est-la-vaccination-en-chine/

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS


-- PDF --