, Les dettes publiques européennes : toujours une épée de Damoclès ?

Les dettes publiques européennes : toujours une épée de Damoclès ?

Question de la semaine | Dettes publiques européennes

La dette publique de la zone euro diminue depuis cinq ans mais reste élevée dans les pays du Sud et dans certains pays du Nord (175% du PIB en Grèce, 134% en Italie, 119% au Portugal, 96% en Espagne et 99% en France).

Si des attaques spéculatives sont toujours possibles en cas de choc économique et/ou politique, les Etats ont, depuis la dernière crise de la zone euro, mis en place des pare-feu pour limiter le risque de dislocation. Parmi eux, le mécanisme européen de stabilité (MES) joue désormais le rôle de prêteur en dernier ressort et le programme OMT de la BCE lui permet de réaliser des achats potentiellement illimités sur le marché secondaire.

 

Voir aussi :

Question de la semaine | Guerre commerciale US-Chine

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 7 décembre 2019 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS.