Les principaux risques pour la poursuite de l’expansion globale

Perspectives économiques – Partie 3

Les principaux risques pour la poursuite de l’expansion globale, autres qu’une accélération de l’inflation américaine, sont à trouver du côté de la politique et de la Chine.

Aux Etats-Unis, l’enquête de Robert Mueller sur les liens de Donald Trump avec la Russie se poursuit et pourrait donner lieu à une procédure de destitution. Celle-ci nécessiterait le soutien des Républicains qui sont pour l’instant paralysés par la popularité du président au sein de son électorat (voir graphique 7).

Les élections de mi-mandat, en novembre 2018, seront également à surveiller. Les sondages prédisent que les républicains pourraient perdre la Chambre des représentants mais qu’ils conserveraient leur majorité au Sénat (voir graphique 8). Des chambres disparates pourraient amener une certaine paralysie et le comportement de Donald Trump avec une chambre hostile serait source de volatilité.

Dans la zone euro, les élections parlementaires du 4 mars 2018 en Italie pourraient ramener une certaine instabilité politique. Toutefois, celle-ci ne devrait pas avoir trop de conséquences sur les marchés tant que le contexte économique reste porteur. Les spreads italiens se sont réduits sur les derniers mois mais restent en hausse par rapport aux points bas de début 2015 (voir graphique 9).

Dans les pays émergents, le calendrier électoral est particulièrement chargé en 2018 (voir tableau 2). Les principaux risques nous semblent concentrés sur le second semestre et en Amérique latine, où les élections générales au Brésil et au Mexique pourraient se solder par l’arrivée au pouvoir de candidats populistes.

Sur le plan économique, le principal risque a trait à un ralentissement plus rapide que prévu de l’activité en Chine, qui poursuit le rééquilibrage de son modèle de croissance. Les autorités chinoises ont indiqué leur intention de poursuivre les réformes cette année, afin de limiter les risques financiers et d’assurer une croissance de meilleure qualité.

Si la direction de la politique semble claire, le rythme des réformes est lui plus incertain. Une accélération des réformes se traduirait par un ralentissement plus marqué qu’attendu de la croissance chinoise à court terme, mais elle serait plus soutenable à moyen terme (voir graphique 10).

Lire la suite ici.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du mois de janvier 2018 et est susceptible de changer. Données les plus récentes à la date de publication

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.

 


-- PDF --