, Perspectives économiques S1 2020 | Des signes de redémarrage de la croissance

Perspectives économiques S1 2020 | Des signes de redémarrage de la croissance

Partie 2 : des signes de redémarrage de la croissance

Après s’être nettement dégradé depuis le début de la guerre commerciale, le PMI manufacturier global est sur une tendance à l’amélioration depuis cinq mois. La faiblesse de l’ISM [1] manufacturier aux États-Unis en décembre montre toutefois que le mouvement n’est pas encore totalement engagé. On n’observe pas non plus de rebond des ventes de voitures, celles-ci restant pénalisées par la tendance défavorable en Chine.

, Perspectives économiques S1 2020 | Des signes de redémarrage de la croissance

Dans l’ensemble, la demande finale se maintient à un bon niveau de croissance dans la zone euro et aux États-Unis, grâce à des fondamentaux bien orientés. La vigueur des marchés du travail, à peine entamée par le ralentissement manufacturier, permet une croissance soutenue des revenus disponibles des ménages et donc de la consommation.

Aux États-Unis, le rebond du secteur résidentiel se confirme. La confiance des constructeurs de maison est quasiment au plus haut depuis vingt ans, confirmant les signaux favorables envoyés par les permis de construire et les mises en chantier. Les fondamentaux de l’immobilier américain restent bons, avec notamment un taux de vacance [2] toujours très bas.

, Perspectives économiques S1 2020 | Des signes de redémarrage de la croissance

Dans la zone euro, les enquêtes de confiance se redressent progressivement mais le PMI composite reste cohérent avec une croissance seulement comprise entre 0,5% et 1,0%. Les ventes au détail ne fléchissent pas et les immatriculations ont retrouvé leur niveau d’avant le changement de normes.

, Perspectives économiques S1 2020 | Des signes de redémarrage de la croissance

La Chine pourrait se rapprocher d’un point bas cyclique. Après plusieurs annonces de mesures de soutien depuis le début d’année 2018, les données d’activité commencent à s’améliorer et les enquêtes de confiance se redressent. La réduction des incertitudes commerciales devrait aider l’activité dans les prochains mois. L’impact sur l’activité du nouveau coronavirus est à surveiller.

Dans les autres pays émergents, après un an et demi de ralentissement, la croissance se stabilise. Les mesures de soutien à la croissance et la dissipation progressive de certains facteurs qui ont pesé, comme le ralentissement global du secteur manufacturier ou encore le fléchissement de la croissance en Inde, laissent espérer une poursuite de l’amélioration.

, Perspectives économiques S1 2020 | Des signes de redémarrage de la croissance

 

 

 

[1] ISM : publié chaque mois par l’Institute for Supply Management, cet indice est séparé en deux grandes familles : L’ISM manufacturier, reflétant la santé du secteur aux USA et l’ISM services, plus spécifique aux activités tertiaires.

[2] Taux de vacance : part des logements vacants dans l’ensemble des logements. Il peut être calculé à partir du recensement de la population.

 

Voir aussi :

Perspectives économiques S1 2020 | Une réduction des incertitudes

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du mois de janvier 2020 et est susceptible de changer. Données les plus récentes à la date de publication.

 

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS.