Perspectives économiques janvier 2021 | Vers un rebond de l’activité plus fort qu’attendu ?

Partie 3 : vers un rebond de l’activité plus fort qu’attendu ?

Les soutiens monétaires et budgétaires vont rester très importants sur les douze à dix-huit prochains mois.

Aux Etats-Unis, la majorité démocrate au Congrès va permettre la mise en œuvre de nouvelles mesures de relance qui s’annoncent massives, avec en contrepartie une probable augmentation des impôts sur les sociétés. Le soutien budgétaire pourrait être moins important dans la zone euro mais un durcissement de la politique budgétaire n’est pas à l’ordre du jour. La clause dérogatoire du Traité de Stabilité et de Croissance va sans doute s’appliquer jusqu’en 2022. Pour le moment, aucune institution internationale n’appelle à une réduction rapide du soutien, alors que cette question s’était posée très tôt après la Grande Crise Financière de 2008.

Le changement de paradigme qui semble s’opérer du côté de la politique budgétaire est également valable pour la politique monétaire, avec des banques centrales qui s’orientent vers des politiques durablement plus accommodantes. Globalement, il n’est pas question de remonter les taux d’intérêt et les achats de titres vont se poursuivre.

Dans cet environnement, l’utilisation de l’épargne accumulée et la demande latente liée aux confinements peuvent générer une forte accélération de la croissance cette année. D’autant que le troisième trimestre 2020 a montré qu’une fois les restrictions levées, l’activité redémarre fortement.

A court terme, le principal risque pour la reprise semble être celui d’une inefficacité des vaccins contre les nouvelles souches de la Covid-19. A moyen terme, le niveau exceptionnel de création monétaire et la remontée des cours des matières premières posent le risque d’une accélération de l’inflation.

 

Pour télécharger nos Perspectives économiques et financières, cliquez ici.

 

Voir aussi : https://lazardfreresgestion-tribune.fr/perspectives-financieres-janvier-2021-marches-obligataires-remontee-des-taux-longs-aux-etats-unis-et-soutien-du-credit-par-les-banques-centrales/

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du mois de janvier 2021 et est susceptible de changer. Données les plus récentes à la date de publication.

 

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS.


-- PDF --