Perspectives économiques janvier 2021 | Quel impact de la crise ?

Partie 2 : quel impact de la crise ?

En attendant, l’enjeu principal pour les autorités est d’éviter que la crise sanitaire ait un impact durable sur l’activité. Cela pourrait être le cas dans un scénario de destruction de capacités de production, par les faillites ou les licenciements, de baisse du stock de capital, en raison d’un investissement moindre, ou encore de comportement plus prudent des agents économiques pour réparer des bilans abimés. Pour l’instant, la capacité de rebond des économies semble avoir été bien préservée.

Le niveau de faillites est sur un niveau très faible aux États-Unis et il en va de même en France. Une augmentation du nombre de faillites est très probable mais le mouvement sera accompagné par les pouvoirs publics. L’évolution du chômage est également rassurante. En Europe, le chômage est resté très en dessous des niveaux qui prévalaient après la crise de 2008-2009, grâce notamment au renforcement du chômage partiel, et il a nettement baissé aux États-Unis, après une forte hausse initiale.

L’investissement des entreprises fait preuve de résistance avec des commandes de biens d’investissement qui ont nettement rebondi depuis leur point bas du printemps et des intentions d’investissement bien orientées. La situation financière des entreprises ne s’est pas particulièrement dégradée mais d’importantes divergences entre pays et entre secteurs sont observées.

Les bilans des ménages ont été préservés grâce aux transferts publics massifs, en particulier aux États-Unis où la réponse à la crise a été d’une ampleur exceptionnelle. Pour les ménages américains, les transferts déjà reçus ont largement dépassé la baisse des revenus d’activité et viennent s’ajouter à l’épargne forcée liée à la baisse de la consommation. Ces transferts sont pour l’instant essentiellement conservés sous la forme de dépôts qui diminuent d’autant l’endettement net. Grâce aux importants transferts, les ménages les moins riches ont vu leur patrimoine net augmenter fortement, plus que le seul effet richesse des ménages plus aisés. Paradoxalement, la situation des ménages américains est donc aujourd’hui plus favorable qu’elle ne l’était avant la crise sanitaire.

Pour télécharger nos Perspectives économiques et financières, cliquez ici.

 

Voir aussi : https://lazardfreresgestion-tribune.fr/perspectives-economiques-janvier-2021-quel-impact-de-la-crise/

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du mois de janvier 2021 et est susceptible de changer. Données les plus récentes à la date de publication.

 

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS.


-- PDF --