La livre sterling sous pression

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE | La livre sterling sous pression

Depuis le référendum britannique du 23 juin, la livre sterling a baissé de près de 15% contre l’euro et le dollar. Sur les marchés, c’est d’ailleurs la devise qui a subi l’essentiel de l’ajustement. Après avoir baissé fortement, les taux longs sont maintenant orientés à la hausse, les investisseurs commençant probablement à intégrer les conséquences inflationnistes de la baisse de la devise. Ce mouvement de change a également aidé le marché actions britannique. Quant à l’activité économique, après la forte baisse des indices PMI en juillet, ceux-ci se sont depuis redressés sur les derniers mois. Le PMI composite se trouve à son plus haut niveau depuis janvier.

image-graphe-sem-41

Notre analyse

Le durcissement de ton en amont des négociations sur la stratégie de sortie de l’union européenne, lors des discours de Theresa May à la convention des conservateurs est clairement à l’origine du mouvement. Ce mouvement de baisse nous semble encore loin de son terme. Malgré ce mouvement, le taux de change effectif réel de la livre sterling n’est pas beaucoup moins cher qu’en 2011-2013 et il faudra certainement une baisse supplémentaire pour réduire le déficit courant qui reste très important (-5,7% du PIB sur douze mois cumulés à la fin du 2ème trimestre 2016).

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 7 octobre 2016 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée