Japon : la croissance surprend à la hausse au premier trimestre

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE | Japon : la croissance surprend à la hausse au premier trimestre

Alors que les chiffres de production industrielle laissaient craindre une deuxième contraction consécutive de l’activité et donc une récession technique, le produit intérieur brut s’est finalement accru de 1,7% en rythme annualisé contre un consensus à +0,3%. S’il faut prendre cette première estimation avec prudence compte tenu de l’ampleur des révisions qui peuvent avoir lieu lors de la deuxième estimation qui intègre davantage de données sur l’investissement, l’essentiel de la surprise à la hausse provient de la consommation des ménages.

graph20

Notre analyse

Cette bonne surprise a mis le doute sur l’éventualité de nouvelles mesures de soutien budgétaire et réduit pour certains la probabilité d’un report de l’augmentation de la TVA prévue pour avril 2017. La bonne tenue de la consommation pourrait se poursuivre au vu de l’évolution récente des salaires, qui accélèrent progressivement. Néanmoins, le gouvernement va sans doute vouloir pérenniser ce mouvement. À court terme, le tremblement de terre du 14 avril risque de peser sur l’activité dans le secteur industriel mais les mesures de reconstruction permettront de compenser partiellement, quoi que sans doute un peu plus tard. On pourrait donc observer un ralentissement au 2ème trimestre suivi d’une réaccélération plus notable.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 20 mai 2016 et est susceptible de changer.

 

Cet article n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Cet article ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Cet article est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée