Japon : indicateurs au plus haut

LE GRAPHIQUE DE LA SEMAINE

La publication des indices Tankan pour le quatrième trimestre 2017 confirme la bonne dynamique de l’économie japonaise. Il faut remonter à la fin des années 80 pour trouver des niveaux supérieurs aux derniers points. Alors que le secteur non-manufacturier surfe sur des niveaux élevés depuis 2014, l’évolution notable est la forte accélération de l’indice manufacturier qui retrouve les points hauts de 2006.

NOTRE ANALYSE

Avec une progression de 2,1% du PIB sur un an au troisième trimestre, l’économie japonaise participe pleinement au regain mondial de croissance. Après un parcours heurté du fait des perturbations liées au tremblement de terre du Tohoku en 2011 et de l’augmentation de la TVA en 2014, la dynamique se confirme, notamment tirée par des exportations bien orientées.

Un tel niveau de croissance devrait être difficile à tenir dans la durée compte tenu du potentiel de croissance japonais qui est relativement faible du fait de la démographie. Mais l’orientation reste positive à court terme, d’autant que les perspectives d’investissement sont également au plus haut depuis 2006-2007.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 20 décembre 2017 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée