États-Unis : le résidentiel se lézarde-t-il ?

LE GRAPHIQUE DE LA SEMAINE

L’indice NAHB (1) de confiance des constructeurs vient d’afficher sa plus forte baisse depuis 2014 en passant de 68 à 60 en novembre. Il se trouve à son plus bas niveau depuis l’été 2016. La baisse concerne autant les ventes actuelles que les ventes futures et elle est bien visible dans les différentes régions des États-Unis. Historiquement, les replis de cet indicateur ont précédé de quelques mois les baisses de mises en chantiers.

NOTRE ANALYSE

Cette baisse constitue un signe de plus de ralentissement dans le secteur résidentiel américain. En octobre, les permis de construire, moins volatils que les mises en chantiers, étaient inférieurs de 3% à leur niveau d’un an plus tôt. Nous évoquions dans un précédent graphique de la semaine le renchérissement de l’immobilier, notamment du fait de la hausse des taux hypothécaires. Ce mouvement semble donc commencer à avoir un impact sur l’activité dans le secteur résidentiel. Le tassement actuel va-t-il se transformer en retournement ?

NAHB (1) : indice économique des conditions et tendances du marché du logement produit par l’association de même nom, l’Association nationale des constructeurs d’habitations, de l’anglais « National Association of Home Builders »

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 21 novembre 2018 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée