États-Unis : un ralentissement de milieu de cycle

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE | États-Unis : un ralentissement de milieu de cycle

Conformément aux attentes, la croissance américaine a poursuivi sa décélération au quatrième trimestre 2015, en ne progressant que de 0,7% en rythme annualisé sur le trimestre.

La consommation ralentit mais reste solide, et la construction résidentielle continue de croître à un rythme d’environ 8%. La dépense publique est aussi un facteur de soutien.

gaphique février16

Notre analyse

Parmi les facteurs qui ont pesé, on compte l’investissement non résidentiel, pénalisé par les coupes d’investissement liées à la baisse du prix du pétrole, et les exportations, mais c’est la réduction des stocks qui est le principal facteur négatif pour ce trimestre. En revanche, l’ampleur de cette baisse est moindre qu’attendue, ce qui laisse le stockage à un niveau encore relativement élevé, créant ainsi un risque sur le premier trimestre 2016. Toutefois, les chiffres des stocks peuvent parfois être fortement revus lors des estimations suivantes des chiffres de croissance.

Selon nous, les États-Unis traversent un ralentissement de milieu de cycle mais ne sont pas à l’orée d’une nouvelle récession. Courant 2016, une fois les excès des stocks réduits et la correction de l’investissement liée à la baisse du pétrole passée, la croissance devrait accélérer à nouveau.

 

 

 

 

 

Cet article n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Cet article ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Cet article est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée