États-Unis : l’inflation reste faible pour le deuxième mois consécutif

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE | États-Unis : l’inflation reste faible pour le deuxième mois consécutif

Alors que l’inflation semblait gagner en vigueur, les publications des données pour les mois de mars et avril semblent remettre en cause cette tendance. En mars, les prix hors alimentation et énergie ont baissé, ce qui n’arrive que très rarement et le mois d’avril a vu une progression très faible (+0,1%) alors qu’on aurait pu espérer un rattrapage.

Sur deux mois, c’est la plus faible variation depuis début 2010. En conséquence, l’inflation sous-jacente sur douze mois ralentit à +1,9%, son plus bas niveau depuis fin 2015.

NOTRE ANALYSE

Cette faiblesse est surprenante d’autant qu’elle ne peut pas être attribuée à une partie spécifique du panier des biens et services. On notera tout de même une forte baisse sur les deux derniers mois des services de communication et un ralentissement des prix des services médicaux. Le logement, composante importante de l’indice des prix à la consommation, ralentit après avoir régulièrement accéléré depuis 2013. Les prochains mois en diront plus, mais il est probable qu’il ne s’agisse pas d’une nouvelle tendance.

Ces chiffres ne devraient pas dissuader la Fed de remonter ses taux le 14 juin car le marché de l’emploi n’envoie aucun signal négatif, mais ils pourraient avoir un impact sur la communication qui entourera la décision.

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 15 mai 2017 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée