États-Unis : un déficit commercial au plus haut depuis cinq ans

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE | États-Unis : un déficit commercial au plus haut depuis cinq ans

Pour la première fois depuis 2012, le déficit commercial américain a dépassé les 50 Mds USD en novembre, après une forte augmentation de 6 Mds sur deux mois. Cette dégradation s’explique par la forte croissance des importations de biens qui progressent de 3,8% en volume alors que les exportations ne progressent que de 2,1%. La balance des services est stable.

NOTRE ANALYSE

Cette accélération des importations va peser sur la croissance du quatrième trimestre 2017. Sur la base des données à fin novembre, l’impact pourrait atteindre un point de PIB. A mettre bien sûr en perspective avec une demande finale très dynamique.

Au-delà du dernier trimestre 2017, la croissance des exportations est en réalité légèrement supérieure à celle des importations sur un an, 7,3% contre 5,9% respectivement. Ces chiffres dynamiques sont cohérents avec la bonne conjoncture mondiale. Mais à l’image de cette fin d’année, verra-t-on la balance commerciale se dégrader au-delà du mouvement récent, et donc peser durablement sur la croissance ? C’est possible mais peu probable. Dans la plupart des cycles économiques on a observé une contribution positive du commerce extérieur dans la dernière partie de ceux-ci. En effet, c’est souvent à ce moment que la croissance du reste du monde a accéléré, tirant les exportations américaines.

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 11 janvier 2018 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée