États-Unis : accélération des salaires

LE GRAPHIQUE DE LA SEMAINE

Le rapport sur l’emploi américain du mois d’octobre a montré un niveau toujours correct de créations d’emplois à 161 000, renforçant la probabilité d’une hausse des taux en décembre.

Bien que la moyenne des créations d’emplois des six derniers mois soit inférieure au niveau des années passées (170 000 vs. plus de 200 000), cela reste un niveau supérieur aux 75 000-100 000 emplois nécessaires pour faire baisser le chômage.

image1graphsem45

Notre analyse

Malgré un niveau de créations d’emplois toujours élevé, la baisse du taux de chômage a ralenti en 2016 (4,9% en octobre contre 5,0% en décembre dernier), car de nombreuses personnes ont rejoint le marché du travail, tirant le taux de participation à la hausse. A 62,8%, ce dernier devrait maintenant rester stable pendant quelques mois avant d’être à nouveau tiré à la baisse par les évolutions démographiques. Avec le niveau de création d’emplois actuel, le taux de chômage devrait donc repartir à la baisse. Le marché du travail devrait donc continuer de se tendre.

En hausse de 2,8% sur douze mois, le salaire horaire connait sa plus forte progression depuis 2009. Compte tenu du niveau de tension dans le marché du travail, avec un ratio d’offres par demandeur d’emploi de retour sur des niveaux records depuis le début des années 2000, les salaires devraient continuer d’accélérer.

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 7 novembre 2016 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée