Des statistiques économiques rassurantes en Chine

Par Julien-Pierre Nouen le

Graphique de la semaine

Les statistiques économiques publiées par le NBS (1), le 17 avril, sont ressorties largement au-dessus des attentes. Alors que le consensus Bloomberg attendait un nouveau ralentissement de la croissance chinoise au premier trimestre, elle s’est finalement stabilisée à +6,4% sur un an. Cette bonne surprise s’explique surtout par une forte accélération de la production industrielle au mois de mars, de +5,7% à +8,5% sur un an. Les ventes au détail et l’investissement ont également accéléré mais dans une moindre mesure. Plus tôt dans le mois, les enquêtes PMI (2), les données de crédit et les exportations avaient également surpris à la hausse.

 

NOTRE ANALYSE

L’amélioration des statistiques économiques chinoises au mois de mars montre que les mesures de relance mises en place par les autorités en réaction à l’augmentation des tensions commerciales avec les Etats-Unis portent leurs fruits. Et celles-ci devraient continuer à produire leurs effets dans les prochains mois. Cette inflexion de la conjoncture est de nature à rassurer le gouvernement quant à la possibilité de réaliser son objectif d’une croissance comprise entre 6% et 6,5% cette année. D’autant qu’un accord commercial semble se profiler.

Tout ceci réduit la nécessité pour le gouvernement d’engager de nouvelles mesures de soutien à court terme. Mais le rebond est sans doute encore trop récent pour les amener à faire machine arrière. En effet, l’enjeu pour la Chine est certes d’éviter une cassure de la croissance mais aussi d’éviter que les déséquilibres financiers ne s’accroissent. Le pays alterne donc entre des phases de relance, comme actuellement, et des phases de resserrement. Si l’amélioration se confirme, le second semestre pourrait donc voir un nouveau basculement de la politique économique.

 

 

(1) NBS : National Bureau of Statistics

(2) PMI : les indices PMI sont des indicateurs de confiance qui synthétisent les résultats des enquêtes menées auprès des directeurs d’achats des entreprises. Une valeur supérieure à 50 indique un sentiment positif dans le secteur concerné (manufacturier ou service)

(3) PIB : indicateur économique principal de mesure de la production économique réalisée à l’intérieur d’un pays donné

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 17 avril 2019 et est susceptible de changer.

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.

Sur le même sujet, découvrez les articles suivants :

États-Unis : une faiblesse de l’inflation sans doute passagère

Graphique de la semaine La publication des chiffres d’inflation du mois ...Lire la suite

Zone euro : le taux de chômage bientôt au plus bas

Graphique de la semaine Malgré le ralentissement de la croissance, le ...Lire la suite

Zone euro : des indicateurs de confiance en ordre dispersé

Graphique de la semaine Le tassement de l’indice de confiance de ...Lire la suite