Comment savoir si une action est « chère » ou « bon marché » ?

Question de la semaine

On dit souvent que les entreprises du secteur technologique sont « chères » en Bourse, tandis que celles d’autres secteurs sont « bon marché ». Ce concept se retrouve dans l’expression « value » qui désigne des entreprises aux valorisations boursières abordables. Mais sur quels critères repose cette appréciation ?

Plusieurs méthodes de valorisation existent. La plus célèbre consiste à comparer les bénéfices annuels d’une entreprise à sa capitalisation boursière. C’est ce que reflète le « PER » ou « P/E » (ratio prix/bénéfices). Une entreprise dont la valorisation boursière correspond à seulement 5 années de bénéfices est considérée comme très bon marché. À l’inverse, une entreprise qui vaut en Bourse 50 années de bénéfices est indéniablement chère. À long terme, le P/E moyen des entreprises cotées se situe entre 10 et 15 fois leurs bénéfices annuels.

D’autres ratios de valorisation peuvent être utilisés selon les cas. Par exemple, le ratio P/BV permet de comparer la valorisation boursière d’une entreprise à ses fonds propres (book value). Le ratio VE/CA (valeur d’entreprise/chiffre d’affaires) a l’avantage d’être moins volatil que les autres. Ces deux métriques peuvent s’appliquer aux entreprises qui ne réalisent pas encore de bénéfices.

Pour autant, utiliser des ratios sans les remettre dans leur contexte peut s’avérer trompeur. Le chiffre d’affaires, les bénéfices et les fonds propres d’une entreprise connaissent des variations que les investisseurs cherchent en permanence à anticiper. Une entreprise en forte croissance aura logiquement des ratios élevés, cette « cherté » étant justifiée par la qualité de ses perspectives futures. À l’inverse, une entreprise en décroissance pourra avoir des ratios très faibles, notamment s’il existe des doutes sur son avenir.

En somme, juger de la cherté d’une entreprise en Bourse nécessite à la fois d’analyser sa valorisation actuelle et la dynamique dans laquelle elle se trouve. Il s’agit de l’un des nombreux critères utilisés pour construire un portefeuille d’actions capable de surperformer à long terme.

A voir aussi : https://lazardfreresgestion-tribune.fr/quest-ce-quune-bulle/

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 2 avril 2021 et est susceptible de changer.
Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS
.

 


-- PDF --