Chine : priorité à la croissance

Par Julien-Pierre Nouen le

Graphique de la semaine

En janvier, les données de crédit chinoises montrent une forte progression par rapport aux derniers mois. Janvier est traditionnellement un mois très fort mais l’évolution est supérieure aux simples effets de saisonnalité. Le crédit bancaire est particulièrement bien orienté. Cette hausse a permis au taux de croissance du crédit global de mettre un terme à la baisse commencée début 2017, en affichant un léger rebond à 10,4%.

NOTRE ANALYSE

Outre ce regain du crédit, les mesures budgétaires prises par ailleurs montrent effectivement que la croissance redevient à court terme prioritaire pour le gouvernement. Alors que l’année dernière, les autorités chinoises privilégiaient le deleveraging quitte à peser sur l’activité, Xi Jinping aurait insisté lors d’une réunion récente du Politburo sur la nécessité d’une bonne croissance. Le communiqué (1) faisant suite à cette réunion précise que la prévention des risques doit se faire sur la base d’une croissance stable. Dans un registre similaire, la PBoC (2) insiste moins sur la nécessité d’une réduction de l’endettement dans son dernier rapport trimestriel où elle annonce également une poursuite de l’assouplissement de sa politique monétaire.

Il ne s’agit pas pour les autorités chinoises de déclencher un fort rebond de la croissance mais plutôt d’éviter un décrochage brutal pour que l’atterrissage lié au passage d’un modèle fondé sur l’investissement à un modèle reposant sur la consommation se fasse en douceur. Tout ceci devrait permettre une stabilisation de la croissance dans les prochains mois, mais cela pose toujours autant de questions sur la capacité de l’économie chinoise à réduire sa dépendance à la dette.

 

(1) https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-02-24/china-deleveraging-is-dead-as-34-trillion-debt-habit-roars-back

(2) La Banque populaire de Chine ou BPC est la banque centrale de la République populaire de Chine

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 27 février 2019 et est susceptible de changer.

 

Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.

Sur le même sujet, découvrez les articles suivants :

États-Unis : le potentiel de rebond du taux de participation* limité par la démographie ?

Graphique de la semaine Si les commentaires ont surtout retenu le ...Lire la suite

Zone euro : des signes de stabilisation de l’activité

Graphique de la semaine Après cinq mois consécutifs de baisse, le ...Lire la suite

Espagne : la perspective de nouvelles élections laisse les marchés de marbre

Graphique de la semaine L’échec du gouvernement de Pedro Sanchez (PSOE) ...Lire la suite