Brésil : la récession se prolonge

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE | Brésil : la récession se prolonge

 

L’économie brésilienne a enregistré son quatrième trimestre consécutif de contraction de l’activité, le PIB reculant de 5,7% en rythme annualisé au dernier trimestre. Le repli s’explique essentiellement par la diminution de la demande domestique, alors que le commerce extérieur a été un facteur de soutien du fait de la contraction des importations. Sur l’ensemble de l’année, la croissance s’est établie à -3,8%, soit la plus forte baisse depuis le début de la série en 1996.

graphesemaine9

 

Notre analyse

Le Brésil traverse actuellement une crise de confiance liée aux incertitudes politiques. Celles-ci viennent s’ajouter à des faiblesses structurelles préexistantes et à la baisse des cours des matières premières, entraînant un effondrement de l’investissement. La consommation des ménages est quant à elle grevée par l’inflation et la dégradation à l’œuvre sur le marché du travail. Le retour de la confiance pourrait amorcer un rebond de l’activité mais celui-ci ne semble pas encore à l’ordre du jour, l’indice PMI composite ayant atteint son plus bas niveau historique à 39,0 au mois de février. Une éventuelle remontée du prix des matières premières serait favorable.

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 4 mars 2016 et est susceptible de changer.

 

Cet article n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Cet article ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Cet article est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS.


-- PDF --


Published by

mm

Julien-Pierre Nouen

Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée