A quoi sert une banque centrale ?

Question de la semaine

Les banques centrales remplissent un rôle fondamental pour le bon fonctionnement de l’économie et la stabilité du système financier. En zone euro, la BCE a pour prérogative de maintenir la stabilité des prix en zone euro, et dispose pour cela d’un objectif d’inflation « proche de 2% ». La Fed a des missions un peu plus larges : son but est non seulement de maintenir la stabilité des prix, mais aussi de viser une situation de « plein emploi » (dans la pratique : faible chômage). On parle de « double mandat » de la Fed.

Pour atteindre ces objectifs, les banques centrales fixent traditionnellement des taux directeurs qui se répercutent partiellement sur les taux du crédit bancaire ainsi que sur les marchés obligataires. En fixant des taux bas, les banques centrales favorisent le recours au crédit, soutenant ainsi une accélération de l’activité économique et de l’inflation. Lorsque l’économie produit trop d’inflation, les banques centrales peuvent à l’inverse relever leurs taux.

Depuis les années 2000, notamment depuis la crise de 2008, les politiques de taux bas se sont révélées insuffisantes pour soutenir l’économie face à des situations de crise. Pour y remédier, les banques centrales ont la possibilité d’intervenir directement sur les marchés financiers. Plusieurs banques centrales ont ainsi mis en place des programmes d’achats réguliers de titres sur les marchés financiers, appelés plans de « quantitative easing ». Aux Etats-Unis, la Fed peut également intervenir exceptionnellement sur le marché des prêts à très court terme (« repo ») sans que cela n’entre dans le cadre d’un programme prédéfini.

La BCE achète notamment, depuis 2015, des emprunts émis par les Etats de la zone euro. Cette politique, qui s’est intensifiée en 2020 dans le cadre de la crise du Covid-19, permet aux Etats européens de se financer à des taux historiquement bas malgré leur endettement élevé. Ce faisant, l’action de la BCE vise à augmenter la masse monétaire de la zone euro et à faire ainsi remonter l’inflation vers son objectif d’environ 2%, qui reste son unique mission officielle.

 

A voir aussi : https://lazardfreresgestion-tribune.fr/le-dividende-constitue-t-il-vraiment-une-remuneration-des-actionnaires/

 

L’opinion exprimée ci-dessus est datée du 14 juin 2021 et est susceptible de changer.
Ce document n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Les analyses et/ou descriptions contenues dans ce document ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de Lazard Frères Gestion SAS. Ce document ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement. Ce document est la propriété intellectuelle de Lazard Frères Gestion SAS. LAZARD FRERES GESTION – S.A.S au capital de 14.487.500€ – 352 213 599 RCS Paris 25, RUE DE COURCELLES – 75008 PARIS
.

 


-- PDF --